En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

2- Le plan de morsure NTI-SS

(Neuroceptive – Trijumal – Interception)
Il y a quelques années, des chercheurs ont découvert qu’il existait un arc reflexe nerveux permettant de déconnecter à 70% - 80% la contraction des muscles élévateurs responsables de la fermeture buccale.
En effet, en cas de contact prématuré entre les incisives (et les incisives uniquement), cet arc reflexe agit sur la contraction musculaire et en limite l’intensité immédiatement.
Ce plan de morsure consiste donc en une sorte de « mini-gouttière » limitée à la zone des incisives, soit à l’arcade supérieure, soit à l’arcade inférieure (qui sera choisie en fonction de la rétention possible).


Ce plan de morsure peut être fabriqué par le praticien directement au fauteuil dentaire en une seulentitssséance grâce à une forme préfabriquée qui doit être rebasée avec une résine thermo-formable.
Le praticien devra apporter un soin particulier pour éviter tout contact avec une dent autre que les
incisives, sous peine de perdre l’effet « arc reflexe ».
Cette solution ne peut être utilisée que dans les cas où les incisives sont indemnes de prothèse
adjointe, conjointe ou implantaire.
Elle présente l’avantage important de soulager la surcharge musculaire et articulaire en même temps
qu’elle évite le contact dentaire et donc l’abrasion des dents.
De plus elle se présente sous une forme nettement moins encombrante, et donc souvent plus facilement supportable pour le patient.

Chaque situation clinique est différente, votre chirurgien-dentiste sera à même de vous conseiller la gouttière la plus adaptée à votre cas.

Docteur Olivier PARER
e-max.it: your social media marketing partner