En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

5. Les doses de radiations reçues

 

 Par commodité, on utilise couramment le millisievert (mSv) comme unité de dose.

Outre les rayons ionisants utilisés à des fins médicales, il existe des sources naturelles de rayonnement auxquelles nous sommes tous exposés (par exemple, le rayonnement cosmique, le rayonnement tellurique dû aux éléments radioactifs présents dans l’écorce terrestre, le radon accumulé dans les espaces clos, notamment dans les habitations). En moyenne, l’exposition au rayonnement ionisant naturel s’élève à environ 2,4 à 3 mSv par année.
L’altitude joue un rôle (en montagne, l’exposition est d’environ 1,5 mSv supérieure à celle qui peut être mesurée au niveau de la mer; pour un vol transatlantique, on estime la dose de rayonnement à environ 0,03 mSv). Pour une radiographie du thorax (0,3 mSv), la dose de rayons ionisants peut être comparée à celle d’une dizaine de jours d’exposition au rayonnement naturel.

 

La limite autorisée pour l'exposition de la population aux rayonnements artificiels, en France est de 1 mSv/an/personne (Code de la santé publique, Article R1333-8).
La limite autorisée pour les personnels exposés (Chirurgiens-dentistes par exemple), en France est de 20 mSv sur douze mois glissants par personne (Dosimétrie réglementaire), (Dosimétrie mensuelle fixée à 1,5 mSv).  (Code du travail, Article R231-76).

Exemples de doses:

  • Une radiographie des poumons : 0,3 mSv
  • Un voyage Paris-New York aller et retour : 0,06 mSv
  • Une centrale nucléaire française : 0,002 mSv/an
  • Fumer une cigarette : 0,001 mSv
  • 4 radiographies interproximales intra-buccales: 0,038 mSv (Source: American dental Association). Ce qui correspond à un peu moins de 4 jours d'exposition naturelle.
  • 1 radiographie panoramique dentaire: 4 à 30 µSv (source IRSN = Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire)


Pour résumer, il convient de dire que les radiographies buccodentaires délivrent bien une dose de rayonnements mais ceux-ci sont faibles comparativement au rayonnement naturel. Le bénéfice de leur utilisation est très largement supérieur aux risques.

 

e-max.it: your social media marketing partner